Le changement et l’autonomisation des peuples autochtones Pygmées sont possibles si nous nous y engageons avec conviction

A travers multiples activités réalisées par FDAPID, les résultats ne sont plus à chercher. Le degré de prise de conscience des peuples autochtones Pygméesest remarquable dans le secteur de l’agriculture et de scolarisation des enfantsaprès plusieurs siècles en dépendant totalement de la forêt qui est quasi inaccessible.

Comment FDAPID a atteint ces succès ?

Une série de formations sur les techniques agricoles et la gestion des activités génératrice de revenu (AGR) a été organisée dans 7 sites de regroupement 185 acteurs locaux, tous appartenant à la communauté Mbuti (autochtones Pygmées)   des territoires de Walikale, Nyiragongo, Masisi et Rutshuru.

Le programme étant très intéressant, les participants prévus ont été atteints avec un gap additionnel de 14 personnes, le nombre des personnes formées étant de 199 au lieu de 185 attendus. Et même, des nouveaux villages des Pygmées ont été ajoutés pour prévenir les frustrations.

Le tableau suivant, donne le résumé de la manière dont les formations ont été organisées :

Lieu de formation Période de formation Village concernés
Territoire Site
1 NYIRAGONGO KIBUMBA
Du 5 au 8 Juin 2017
KIBUMBA
BIGANIRO
MUDJA
2 MASISI SAKE Du 15 au 17 Juin 2017 KINGI
SHASHA
MUBAMBIRO
3 MASISI KITSHANGA Du 20 au 23 Juin 2017 BWERANVULA
BURUNGU
KYUMBA
4 MASISI MASISI/MUKOHWA Du 27 Juin au 1e Juillet 2017 MUKOHWA
KALEMBERA
BUABO
MAKABYA
5 WALIKALE KASHEBERE Du 4 au 7 Juillet 2017 BURUTSI
KYANINGA
6 WALIKALE KIRUNDU Du 11 au 14 Juillet 2017 KIRUNDU
7 WALIKALE MUTONGO/Manyema Du 26 au 28 Juillet 2017 BYARENGA

NB : Le rapport détaillé de ces formations existe.

Après la formation, les peuples autochtones Pygmées se sont organisés en Groupe Solidaire selon les villages et en suite FDAPID a distribué des intrants agricoles et des semences selon le choix des bénéficiaires.

Pour éviter que les intrants agricoles soient vendus par les bénéficiaires comme c’est le cas souvent avec l’aide humanitaire, nous avons distribué aux groupes selon le village et non aux individus. Cette approche a réussi parce qu’aucune vente n’a été enregistrée lors de nos investigations au sein des communautés.

Présentement, sur les 17 villages concernéssites, il n’y a que trois qui, jusque-là n’ont pas encore commencé avec des activités agricoles notamment : KINGI, MUBAMBIRO et KIBUMBA suite au problème de manque des champs.

Il sied de noter que même les villages Pygmées qui sont en pleine activité, n’ont pas des terres mais il y a eu des enragements avec certains propriétaires terriers sauf que c’est éphémère.

Le suivi se fait d’une manière permanente et rigoureuse de telle sorte que les missions de terrain sont multipliées.

Les différentes missions de suivi déjà réalisées ont permis de dénicher certains défis majeurs et y apporter des solutions à temps opportun. Il a été constaté lors des descentes sur terrain que les connaissances acquises dans les formations sont mises en pratique à la grande satisfaction des parties prenantes.

Présentement, l’équipe du FDAPID organise régulièrement des missions de terrain pour accompagner les peuples autochtones dans la récolte de leurs produits agricoles et continue à les sensibiliser pour une prise de conscience totale. A la même occasion, des conseils pratiques sont prodigués aux bénéficiaires concernant la répartition et la gestion de leurs récoltes.

D’ores et déjà, trois groupes solidaires de trois villages dont Shasha, Kyumba et Bigarino sont en cours de récolte de choux, haricot, maïs et pomme de terre.

C’est déjà un bon indicateur du degré élevé, du début de prise de conscience par les peuples autochtones Pygmées parce que, jadis, ils ne pouvaient pas réaliser des activités champêtres et beaucoup d’organisations ont tenté en vain, mais grâce à l’approche de notre organisation, ce peuple peut commencer à espérer à un lendemain meilleur (voir photos en annexe).

 

Fait à Goma, le 12 Décembre 2017.

Pour le FDAPID-Hope for indigenous peoples.

Batundi Hangi Vicar

Coordinateur National.


Veuillez télecharger le format PDF de ce rapport en cliquant sur ce titreChangement important dans la prise de conscience des PA 

Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *